Appel contre la conférence de sécurité (SIKO) à Munich

PAIX AU LIEU DE RÉARMEMENT!
NON À LA GUERRE!

Samedi,16 février 2019 à Munich à 13 heures au Stachus

Du 15-17 février 2019 la «Sicherheitskonferenz» (SIKO) (conférence de sûreté) a lieu à Munich. Et nous avons besoin de sûreté. La sûreté de pouvoir payer notre loyer encore demain, qu’il n’y aura pas de guerre, que l’environnement ne se dégradera pas. Mais la SIKO ne s’occupe pas de tout cela.

Qu’est-ce que c’est la SIKO?

Les Chefs d’états et de gouvernements se rencontrent avec les représentants et représentantes du Militaire, de l’industrie économique et de l’industrie de l’armement, en majorité des états de l’OTAN. Ils séjournent à l’hôtel Bayerischer Hof - sous prétexte - d’assurer « une contribution à la sûreté internationale ». En réalité il s’agit de justifier l’OTAN , ses dépenses en faveur de l’armement et des interventions armées, qu’on nous vend comme des interventions humanitaires.

Pour quelle sûreté devrait-on s’engager?

Si tous les hommes pouvaient manger à leur faim, se loger, avoir accès à l’assurance médicale, à l’éducation et à un travail qui leur garantit l’existence, cela serait une contribution pour lutter contre le terrorisme et les causes des mouvements de fuite. Cela serait possible. Mais les stratèges de l’OTAN à la SIKO ne s’intéressent pas à la sûreté sociale pour nous tous.
A la place, ils défendent la prépondérance de « l’ouest » et du système économique du capitalisme, basé sur l’exploitation, et veulent la garantir avec les moyens militaires. A cette fin ils augmentent les prix des dépenses militaires, achètent des drohnes meutriers et perfectionnent leur arsenal d’armes atomiques. Deux tiers des dépenses mondiales de l’armement, 1739 milliards de dollars en 2017, reviennent à l’OTAN et des états coopérants.
Kurdistan, Yémen, Mali, Afghanistan, Irak, Syrie. La liste des pays, où les états OTAN mènent des guerres ou soutiennent des guerres est longue. Ils soutiennent des régimes, qui leur garantissent l’accès aux matières premières et courent le risque de guerres comme au Kongo. Par moyen de leurs interventions militaires ils assurent les profits des grands cartels d’industrie, leur accès aux débouchés et à la «demande» d’armement. Par moyen de ces guerres les structures élémentaires et la sûreté sociale dans les régions touchées sont détruites et des centaines de mille civilistes tués.
Au lieu d’un pacte militaire, suivant des idées militaires, nous avons besoin d’un mouvement des protestations globales qui obligent les gouvernements au désarment. Aux contrôles des armements, à une politique juste de commerce et au respect de la Charte des Nations Unies.

Pour cette raison notre protestation se dirige contre l’OTAN.
La sûreté de l’OTAN n’est pas notre sûreté.

Qel rôle joue la République Fédérale Allemande?

L’Allemagne participe aux guerres actuelles et aux préparations de guerre.
Le gouvernement fédéral veut redoubler les dépenses militaires jusqu`à l’an 2024 à plus de 80 milliards euros. Cela revient à 20% du budget fédéral. Ces milliards devraient servir à l’allocation de chômage, aux logements payables ou au système de l’éducation et de la santé publique.
Actuellement la Bundeswehr prend part à 14 interventions à l’étranger. En plus l’Allemagne est la plaque tournante de la guerre de drohnes des Etats Unis, violant le droit public international.
La République Fédérale boycotte l’interdiction de toutes les armes atomiques.
Deux tiers des Etats Membres des Nations Unies ont décidé une demande d’interdiction des armes atomiques. 90 % de la population allemande sont d’accord. Mais le gouvernement allemand s’accroche au stationnement d’armes atomiques sur le terrain allemand. Il se refuse d’adhérer au traité d’interdiction des armes atomiques. La course actuelle à un armement atomique est pourtant imminente. Donald Trump a annoncé de sortir du traité INF. Le Traité INF interdit le développement et la possession de fusées nucléaires terrestres de portée courte et moyenne. L’abandon du traité va augmenter le danger d’une guerre atomique.
L’Allemagne livre des armes aux régimes despotiques et dans le monde entier.
Des groupes d’armement allemands gagnent des milliards ave les exporatations d’armement dans des régions instables. La Turquie mène une guerre contre la population kurde avec des armes allemands. De cette manière le gouvernement allemand, au profit de ses propres intérêts économiques et stratégiques, se fait complice du régime d’Erdogan et de sa répression brutale des Kurdes. Ainsi des valeurs comme les droits de l’homme, la démocratie et l’égalité des droits sont ignorées.

Une coalition sous le commandement de l’Arabie Saoudite assassine au Yémen avec des armes allemandes. Trois de quatre personnes y dépendent des aides d’assistance. Des millions sont menacés par la famine.

Qui sont nous?

Notre pacte d’action fait part d’un mouvement mondial pour égalité et paix. Nous refusons tout sorte de menace militaire y toutes les guerres d’agression, aussi provenant d’états en dehors du pacte des pays occidentaux. Notre protestation s’adresse surtout au gouvernement allemand, qui participe dans le cadre de l’OTAN à des guerres d’agression contre le droit public international. L’OTAN est inconciliable avec un monde paisible, juste et solidaire. Un tel monde est pourtant nécessaire et il est possible! Luttons ensemble pour l’atteindre.

Sortez avec nous à la rue

  • pour le désarment et contre l’armement. Diminution du budget militaire.
  • pour la solidarité avec les refugiés, abolir les origines des mouvements de fuite, ne pas créer des raisons de fuite.
  • contre les interventions de la Bundeswehr, contre des interventions militaires à l’intérieur.
  • pour un monde sans militaire et aussi sans la Bundeswehr.pour un monde sans militaire et aussi sans la Bundeswehr.
  • contre les exportations militaires, surtout à destination de états en guerre. Pour l’interdiction de licences et du transfert des industries d’arment à l’étranger.
  • contre la production d’armes militaires. Transformation de la production militaire à la production civile dans un cadre social.
  • pour l’adhésion au traité d’interdiction d’armes atomique, contre des armes atomiques en Allemagne.
  • contre la violation permanente du droit public international. Contre la participation à des guerres d’agression.
  • pour la démission Allemande de l’OTAN et de toutes les structures militaires de le’Union Européenne.
  • Pour la dissolution de toutes les bases militaires des États-Unis et de l’OTAN . Aucun subside aux assassinats de drohnes des Etats Unis.
  • Pour la paix en Europe ; contre une ligne dure vis-à-vis de la Russie.
  • Pour la sûreté sociale, la protection de l’environnement, au lieu de milliards pour le armement et la guerre.
  • Contre une politique commerciale d’exploitation abusive qui est à l’origine de guerre, pauvreté et exode.

Venez à la manifestation
Samedi 16 février 2019 a Munich à 13 heures au Stachus

AKTIONSBÜNDNIS GEGEN DIE NATO-"SICHERHEITS"KONFERENZ

(Alliance contre la conférence de sûreté de l’OTAN)


Déclaration de soutien (formulaire Web)

Somme de contribution:
particulier: 20 Euro, petits groupes: 30,- Euro, organisation plus nombreuse: 50,- Euro - ou plus.
compte banquaire:
C. Schreer, IBAN: DE44 7001 0080 0348 3358 09, BIC: PBNKDEFF, SIKO 2019

Soutien aussi per mail: gegen@sicherheitskonferenz.de ou par fax: 089-168 94 15 Download als PDF
- bitte angeben: als Einzelperson / als Organisation
Übersetzung: Ulla Varchmin